En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites.
J'ai compris En savoir plus
Eau, Environnement, Aménagement
  RECHERCHER      
   

Salle de presse


BRLI en pointe sur le génie écologique côtier et marin

Les 1ères rencontres de la filière "Génie écologique côtier et marin" se sont tenues le 19 mars dernier, à Aix-en-Provence et ont été l'occasion de présenter l'étude de cette filière émergente en Méditerranée, réalisée par BRLI.

Ces rencontres se sont inscrites dans le cadre du projet GECMEDD (Emergence de la filière du Génie Ecologique Côtier en Méditerranée dans une approche Développement Durable) financé par le Ministère de l'Environnement et porté par les pôles de compétitivité "Mer Méditerranée" et "Eau" à vocation mondiale, ainsi que par le groupe Ea Eco-entreprise de PACA.

Elles ont été l'occasion d'échanges et de confrontations d'idées qui ont mis en lumière le savoir-faire et l'expérience capitalisée par BRLI dans ce nouveau domaine qui intéresse des PME, des centres de recherche et désormais les plus grands Groupes.

Le projet GECMEDD

Il concerne les 3 régions méditerranéennes françaises (Languedoc-Roussillon, PACA et Corse) et a défini cinq enjeux principaux:

- Contribuer à l'émergence d'une filière d'excellence
- Inscrire cette filière dans une vision de "Méditerranée durable"
- Faciliter la réflexion stratégique sur la durabilité économique de la filière selon une lecture environnementale, sociale et sociétale
- Favoriser l'émergence de projets structurants, coopératifs, innovants, facteurs de compétitivité, entrainant un développement économique responsable des acteurs
- Mener ce projet selon une approche de responsabilité sociétale des organisations (ISO 26 000)

Analyse des enjeux stratégiques de la filière au regard de la demande sociétale

Participants

Présentée par François LATASTE (BRLI), cette analyse a constitué la base des échanges de la journée organisée en plénière le matin et en ateliers thématiques l'après-midi.

Du fait de sa relative "jeunesse", la filière "Génie écologique côtier et marin" et ses solutions restent peu connues mais disposent d'un large potentiel de développement. L'analyse présentée par BRLI a porté sur la demande sociétale et l'évolution des positions des donneurs d'ordre et financeurs, ainsi que sur la structuration de la filière et le potentiel export en Méditerranée.
Elle a permis de mettre en évidence les différents paramètres susceptibles de faire émerger cette filière et d'en assurer un développement pérenne, en lien avec l'évolution de la demande sociétale (maitres d'oeuvre, bureaux d'études, instituts de recherche, ONG et associations environnementales, structures institutionnelles...).

Plus de 100 représentants d'entreprises et institutions françaises (Ministères, Caisse des dépôts, Agence de l'Eau, Véolia, Suez, sociétés du génie écologique, centre de recherche...) étaient présents, témoignant de l'intérêt croissant que suscite cette filière (+20% d'entreprises enregistrées dans l'annuaire national en 1 an).

Le représentant du Ministère, Alain Griot, sous-directeur à l'innovation, a confirmé la qualité et l'intérêt de l'étude réalisée par BRLI. Ces travaux et le projet GECMEDD permettent aux institutions et aux acteurs de la filière de jeter les bases de programmes de coopération, qui prendront toute leur place dans la perspective de la création de l'Agence Nationale pour la Biodiversité.

Retrouvez tous les détails de cette étude dans le dossier Présentation BRLI Séminaire GECMEDD.

Lors de cette journée, Alain Griot a également évoqué un futur appel à projets national, autour des thématiques de l'eau et de la biodiversité, qui sera lancé prochainement par le Ministère de l'Environnement, pour un montant devant avoisiner les 60 millions d'euros.

  
Plan du site | Liens utiles