Eau, Environnement, Aménagement
  RECHERCHER      
   

Salle de presse


Maroc : BRL Ingénierie appuie la mise en oeuvre du plus grand projet de dessalement d'eau de mer mutualisé pour l'irrigation et l'eau potable

BRL Ingénierie (BRLI), en partenariat avec la société marocaine Agro-Concept, a accompagné le ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime du Maroc dans la préparation d’un contrat de partenariat public-privé (PPP) pour la construction d’une unité de dessalement d’eau de mer afin d’apporter une nouvelle ressource pour la région du Souss Massa.

Conçu initialement pour l’irrigation de la zone de Chtouka Aît Baha, ce projet permettra également de sécuriser les besoins en eau potable d’Agadir.

Il sera réalisé dans le cadre d’un contrat de PPP signé le 29 juin 2017 par les Ministères de l’Economie et de l’Agriculture, l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE), le consortium privé conduit par la société espagnole ABENGOA et la BMCE Bank.

BRLI et son partenaire Agro-Concept sont intervenus à toutes les étapes de la préparation de ce partenariat, depuis l’étude de structuration du projet jusqu’à la rédaction des termes de références et des documents contractuels, en passant par l’accompagnement du maître d’ouvrage pendant les phases de consultation, d’évaluation et de négociation avec l’attributaire.

Il devient, au niveau mondial, le plus grand projet de dessalement d’eau de mer, concernant à la fois l’irrigation et l’eau potable, alimenté par des énergies renouvelables.

Un projet crucial pour l’agriculture de la région d’Agadir

Chtouka

La zone de Chtouka Aït Baha est caractérisée par une production maraichère à haute valeur ajoutée, qui contribue au dynamisme de cette région.

La nappe de Chtouka, qui l’alimente, est soumise à une forte pression, liée à la croissance urbanistique et touristique du Grand Agadir, et son exploitation menace le développement agricole.

Face à ce contexte, pour sauvegarder la nappe et répondre aux besoins de la zone en lui offrant une nouvelle ressource, le gouvernement marocain a opté pour la création d’une usine de dessalement d’eau de mer. Cette unité, d’une capacité de 275 000 m3/jour au démarrage, atteindra 400.000 m3/jour à terme, dont 50% destinés à l’irrigation agricole.

Utilisant la technologie d’osmose inverse, l’unité de dessalement, qui devrait être opérationnelle dès 2020, sera approvisionnée par des énergies renouvelables qui permettront d‘optimiser le coût du m3 produit.

Elle permettra d’alimenter un réseau d’irrigation couvrant près de 13 600 ha. L’ensemble du périmètre sera télégéré et piloté depuis le poste central de l’usine.

Le projet couvre également la construction du réseau d'irrigation et l'exploitation des infrastructures pendant 30 ans.

Son financement (concernant les deux composantes : irrigation et eau potable) qui s’élève à 4 milliards de dirhams est assuré par le Royaume du Maroc, les partenaires privés et un emprunt bancaire.

En savoir plus sur la signature du contrat

Autre article

  
Plan du site | Informations légales