Eau, Environnement, Aménagement
  RECHERCHER      

Salle de presse


BRL participe à la COP 22

Mobilisé sur les défis du changement climatique, le Groupe BRL, comme pour la COP 21, est actuellement présent à Marrakech pour soutenir la COP22 :

- 8 novembre,  BRL Ingénierie a participé à la table ronde animée par le Partenariat Français sur l’Eau sur le thème : « Les solutions des acteurs de l’eau face au dérèglement climatique », pour présenter la plateforme WIMES, une solution innovante qui croise les problématiques « Big Data » et « gestion de l’eau et des risques ». Cette manifestation s’inscrit dans l’une des 6 agoras de la zone Société Civile. A noter que le cluster SWELIA qui regroupe les acteurs de l’eau de la région, et dont BRL est l’un des membres fondateurs, sera également présent au cours de cette table ronde.

- 11 novembre, BRL Ingénierie a signé avec l’Agence Française de Développement, le Centre National d’Etudes Spatiales, l’Office International de l’Eau, la Compagnie Nationale du Rhône et les centres de recherche IRSTEA et IRD, une convention pour la mise en place d’un groupe de travail sur l’hydrologie spatiale afin de permettre le développement de nouveaux produits et services liés aux données fournies par le programme SWOT (Surface Water and Ocean Topography), projet franco-américain de satellite d'observation de la Terre qui fournira à l’horizon 2020 les variations spatio-temporelles des niveaux d’eau des grands fleuves, lacs et rivières et les niveaux des océans.

Pour Jean-François BLANCHET, le Directeur général de BRL et Président de BRL Ingénierie , cette participation illustre l’engagement continu du Groupe dans les efforts à produire pour s’ adapter  au changement climatique et en atténuer l’accélération : « le Groupe BRL est engagé aux côtés de la Région Occitanie / Pyrénées Méditerranée dans la réalisation d’Aqua Domitia, qui est un projet majeur de 220 M€ pour permettre à une large partie de la façade méditerranéenne de la Région de disposer de ressources en eau sécurisées face aux futures sècheresses. Au niveau international, nous accompagnons les plans d’adaptation de nombreux pays dont les ressources en eau sont impactées par ce changement. Et pour cela, nous savons créer des partenariats avec d’autres entreprises et avec des instituts de recherche pour trouver des solutions innovantes et durables à des problématiques devenues plus complexes du fait du changement climatique. A la précarité économique s’ajoute désormais la précarité climatique qu’il nous faut anticiper au mieux pour éviter le creusement d’inégalités à terme porteuses de sources de conflits. En termes de prévention et gestion des risques d’inondations et de submersions marines, nous avons ouvert la voie avec Predict Services, créée il y a 10 ans avec Météo France et Airbus. Nous continuons à co-innover  avec la signature d’une convention sur l’hydrologie spatiale. Ces partenariats associent, avec Airbus puis le CNES, les forces vives de la grande Région Occitanie / Pyrénées Méditerranée. » 

La plateforme WIMES : une solution face au dérèglement climatique 

Les problématiques de la gestion de l’eau et des risques sont trop complexes pour qu’un logiciel, aussi sophistiqué soit-il, suffise à la résoudre. Elles font appel à l’informatique autant qu’à l’ingénierie de l’eau en s’insérant dans un environnement institutionnel et humain. Face à ce constat, BRL Ingénierie s’est donné comme objectif global de fournir à ses clients un ensemble de services (Systèmes d’Information, services informatiques, ingénierie et transfert de savoir-faire) qui leur permettent  d’être efficaces et auto-suffisants. Cet ensemble baptisé « WIMES » est constitué d’un environnement informatique ouvert, sur la base duquel sont construits des systèmes d’informations (évolutifs pour répondre à l’évolution des besoins), un ensemble de services informatiques et de services en ingénierie de l’eau et des risques, ainsi que du transfert de savoir-faire.

BRLI a présenté lors de la COP 22  les architectures et les déploiements possibles de WIMES ainsi que des exemples de réalisation, notamment dans le domaine de la gestion de la ressource en eau et de la prévention des risques d’inondations et de submersion marine. Cette plateforme sera également implantée sur le Réseau Hydraulique Régional que gère le Groupe BRL pour le compte de la Région Occitanie et servira également de démonstrateur lors des visites de délégations internationales.

Création d’un groupe de travail sur l’hydrologie spatiale liés aux données du programme SWOT

Pour permettre une gestion intégrée des ressources en eau, l’échange et la gestion de données hydrologiques fiables (niveaux et débits) devient crucial dans un contexte de changements climatiques surtout pour les grands bassins transfrontaliers. Or, depuis 30 ans, il est constaté un fort déclin des bases de données hydrologiques dans le monde et en particulier en Afrique. L’altimétrie spatiale permet de compléter le réseau de mesure in situ afin de densifier les données et assurer un meilleur suivi hydrologique.

Le programme SWOT (Surface Water and Ocean Topography), projet franco-américain de satellite d'observation de la Terre fournira à l’horizon 2020 les variations spatio-temporelles des niveaux d’eau des grands fleuves, lacs et rivières et les niveaux des océans. La mission SWOT utilise pour cela une nouvelle technologie, l’altimétrie à large fauchée dont le but est de fournir des mesures avec une précision jamais obtenue et apporter en hydrologie une meilleure compréhension du cycle de l’eau. Le caractère innovant de cette mission, associé aux enjeux économiques et stratégiques liés à la gestion des ressources en eau, a conduit le gouvernement français à approuver l’inscription de SWOT dans le Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) afin de positionner l’industrie française sur ce secteur porteur. A ce titre, le CNES a reçu un financement de l’Etat pour mener l’« Action Espace », dont un des objectifs est d’accompagner, dans le domaine de l’eau, le développement des applications et services utilisant les données spatiales, dont les futures données de la mission spatiale SWOT. Le groupe de travail sur l’hydrologie spatiale qui va être mis en place lors de la COP 22 réunit les acteurs français associés à cette démarche, qui travaillent déjà, avec l’appui de l’AFD, avec des partenaires comme la Commission Internationale Congo-Oubangui-Sangha (CICOS) sur cette problématique.

Lire le communiqué de presse


cop 22 runel Oieau

 Signature de la convention sur l'hydrologie spatiale en présence de Ségolène RoyalMinistre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat.
photo OIeau-Runel

  
Actualités
> Salle de presse
> Nos e-lettres


Plan du site | Informations légales